premiers pas de la fille ordinaire

Publié le par Elsie Parker

C'est bientôt l'été alors la fille ordinaire a des préoccupations hyper importantes: perdre du poids, maigrir, arrêter de grossir, rentrer dans du 38 alors qu'elle remplit gaillardement un 42. Et ça je peux vous dire que ça occupe. Perdre du poids c'est pire qu'un travail à plein temps. La fille ordinaire n'a même plus le temps de regarder le journal de 20.00, ce qu'elle ne faisant pas avant, ni de lire le Monde, elle ne le lisait pas non plus. Sa bible c'est "Elle", "Top Santé" et tous les sites qui promettent de perdre du poids en ne se privant pas et en mangeant comme une vache. Ils existent je vous le jure. Elle s'est même tapé une publicité d'une demi heure qui ventait l'hypnose avec un CD pour perdre du poids. Elle a failli l'acheter persuadée que la musique douce et la voix apaisante du pseudo thérapeute charlatan allait lui couper l'appétit pour 200€!!! C'est à ce moment là que l'hypnose a brutalement cessé. Et puis elle a ouvert sa penderie et a saisit le jean fétiche, celui de ses 20 ans ( elle en a 35 aujourd'hui), elle l'a regardé émue comme on regarde un vieil ami qu'on a pas vu depuis longtemps les yeux rieurs, légèrement embués en se rappelant comme il lui allait bien , comme il lui faisait un petit cul de bombasse. C'était le bon vieux temps, celui des conquêtes à la pelle, des sorties...Alors elle essaye de rentrer une jambe, pas deux ça va de soi car elle n'arrive pas à monter plus haut que le genou, la cuisse empêchant le passage du tissus. La fille ordinaire peste, déprime, les larmes montent car elle regarde ce corps que n'est plus celui de ses 20 ans. Elle tire sur la peau, maltraite les bourrelets et les petites bosses de cellulite. Le verdict est sans appel, il faut agir.

La fille ordinaire prend une profonde inspiration et va dans la cuisine, elle jette le chocolat au lait, les petits gâteaux, le saucisson qui passait par là et saisit le dernier paquet de chips qu'elle dévore à s'en rendre malade. Et oui cette fille ordinaire est dépendante aux chips... Comme l'accro au tabac qui vient de fumer sa dernière cigarette, telle le condamné à mort qui vient de finir son dernier repas, elle jette le cadavre du paquet et va s’allonger sur le canapé pour digérer le trop plein de gras. Demain c'est le régime.

Lequel? Bof! elle ne sait pas encore mais elle sera inventive. Elle a dépoussiéré la balance et les baskets.

Suite au prochain épisode.

Elsie Parker

Commenter cet article