la fille ordinaire ne se dégonfle pas

Publié le par Elsie Parker

la fille ordinaire ne se dégonfle pas

Retrouvons notre héroïne à la montagne. Cette fois ci la randonnée n'a pas été annulée et elle attend fièrement les autres sur le parking désert. trop contente d'être arrivée la première, elle fait les 100 pas telle une tortue désorientée avec son imposant paquetage. Sa sœur a réussi à lui filer un sac de couchage, on ne sait jamais, il faut être prévoyante. Elle lui a aussi glissé une couverture de survie et une bombe de répulsif anti-ours. Pour information, il n'y a pas d'ours sur le lieu de la randonnée mais, principe de précaution, ça peut servir face à une vache un peu trop câline par exemple. la fille ordinaire baille car elle n'est pas du tout matinale et qu'elle serait mieux dans son lit plutôt qu'à déambuler en polaire sur un parking désert où le brouillard peine à se lever.

A 9 heures, tout le monde est là, ça rigole en buvant du café, les yeux sont encore à peine ouverts. Certains sont en baskets avec le minimum d'équipement.

La fille ordinaire se fait chambrer à cause du poids de son sac.

-Tu vas faire un trek au Népal dans la foulée? glousse Isabelle.

- Moi je sais, tu as pris ton poids en bonbons au cas où on reste coincés dans une grotte à cause d'une tempête de neige estivale! rigole Damien.

Elle devient rouge comme son sac à dos et tente de faire bonne figure en essayant de sortir discrètement le sac de couchage de son sac pour le jeter dans le coffre de sa voiture.

Et c'est parti pour une journée de randonnée à 10. C'est censé ressouder l'équipe et favoriser l'entente des différents protagonistes. Le chef de la fille ordinaire se la pète en prenant la tête de la marche. il connait tout de toute façon. La carte? pas besoin c'est fléché et puis il est déjà venu lorsqu'il était enfant. Il a un sens de l'orientation épatant! La DRH le suit de près en piaillant. Les animaux sauvages ont du décamper à 100 km au moins! Elle est plus efficace qu'une bombe anti-ours. Et patati et patata... Le chef accélère mais elle aussi. Il va avoir droit aux trois tomes relatant ses vacances à Ibiza qu'elle lui a déjà raconté maintes fois...

La fille ordinaire essaye de se maintenir au milieu du peloton. un oeil qui surveille Damien et l'autre qui s'assure qu'elle ne va pas se perdre au milieu des sapins. En plus elle a oublié la boussole. Isabelle lui raconte son dernier chagrin d'amour trouvant une oreille compatissante. La fille ordinaire a du mal à respirer et parler en même temps. Elle choisit de respirer et fait de temps à autre un petit mouvement de tête. Avec son sac à dos spécial survie,elle transpire comme une finlandaise dans son sauna. L'année prochaine, elle proposera de faire du vélo en Hollande parce-que le problème de la marche en montagne c'est que soit ça monte raide, soit ça descend raide aussi. Son leitmotiv c'est: "souris et ne montre pas que tu as mal". Elle n’arrête pas de le répéter en boucle dans sa tête et réussit à afficher un petit sourire crispé.

Midi, la pause déjeuner tant attendue. Ils sont arrivés dans une petite clairière où sont disséminées de jolies tables de pique-nique. Le fille ordinaire commence à délacer ses chaussures, ses pieds fument déjà.

-Ne les enlève surtout pas! hurle sa collègue de bureau Bérengère.

-Mais je ne pue pas des pieds! s'offusque la fille ordinaire.

-Tu ne pourras plus les remettre car tes pieds vont gonfler gonfler gonfler...

-Ok j'ai compris!

Super ballade...les mouches se jettent sur la nourriture fraîchement déballée.

La fille ordinaire voudrait bien faire pipi mais elle a plus l'habitude des wc civilisés que des sapins. Elle file à l'Anglaise vers la profonde foret pour trouver un petit coin sympa. Et là, une vison apocalyptique! Un ours? Non Damien qui fait pipi sur le tronc d'un arbre...La fille ordinaire pile, glousse, lui fait coucou avec la main et file dans l'autre direction. Lui ne peut pas faire coucou.Pour briser la glace ce n'est pas gagné pense t'elle.

Dans l'après-midi, ils se sont perdus, il a fallu arracher la carte du sac du chef car il refusait d'admettre l'évidence. C’est Michel, le stagiaire, qui a pris les choses en main en se disant que son bilan de stage n'allait pas être brillant après ce putsch. La DRH continue à filer le chef en babillant gaiement. Il commence à perdre patience et cela se voit. Il a les narines qui se dilatent, c'est mauvais signe.

Le paysage est magnifique, un troupeau de vache broute au loin, le soleil brille sur la prairie.

La fille ordinaire sort son téléphone portable pour faire un sefie et immortaliser ce moment, elle recule vers un petit ravin, elle sourit et...

- Attention!! hurle le groupe.

-Hein quoi?

Et là c'est le drame, elle glisse dans une bouse de vache archi-fraîche et dévale la pente en roulant. Heureusement le sac à dos a amorti la chute. Une bosse et une cheville foulée plus tard, elle se retrouve dans les bras réconfortants des pompiers. Un selfie pour la forme et elle regagne la vallée en trombe laissant le reste du groupe redescendre par la piste. Elle sourit car Damien est venu la secourir. Bon, il n'a pas réussi à la relever et il s'est fait mal au dos mais c'est un bon début...

Suite au prochain épisode.

Elsie Parker.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coralie 04/06/2016 06:06

Sympa cette fille ordinaire !

Elsie Parker 04/06/2016 08:31

Merci Coralie pour votre message. La fille ordinaire devrait revivre de nouvelles aventures prochainement.
Bonne journée...
Elsie

Bernieshoot 31/05/2016 15:55

voici une belle découverte que votre blog et votre style d'écriture, je fais vous suivre avec plaisir et vous souhaite la bienvenue dans ma communauté Livres Ô blogs

Elsie Parker 31/05/2016 18:50

Bonjour Bernard,
Merci beaucoup pour votre message d'encouragement et pour votre accueil qui m'ont fait très plaisir. J'ai encore plein d'idées et de situations rocambolesques concernant la fille ordinaire...
Le livre sur Picasso a l'air sympa, j'essaierai de le lire prochainement.
A très bientôt.

Elsie Parker