Quand la fille ordinaire revoit une vieille connaissance

Publié le par Elsie Parker

Ce matin, c'est dimanche.

La fille ordinaire se réveille tard après une soirée endiablée. Elle n'a plus l'âge mais a fêté l’anniversaire de sa "best friend" comme une adolescente qui vient d'avoir 18 ans!!! Après une semaine de travail sous tension et quelques aller-retours à la salle de sport, elle avait bien mérité de se lâcher pour les 30 ans de Carole. Apéro, danse, apéro, danse, grignotage, papotage, poilade,danse, champagne, gâteau, idées plus très claires, titubage, idées plus claires du tout et trou noir. Donc ce matin, la fille ordinaire a une extraordinaire gueule de bois, l'haleine fétide, le cheveux gras et en bataille. Elle n'est pas très glamour avec des traces de mascara autour des yeux qui lui donnent l'air d'un raton-laveur fatigué. l'avantage d'être célibataire en ce moment c'est que personne ne peut constater les dégâts. C'est là qu'elle se dit que ses 18 ans sont loin, très loin même!!! Carole a diffusé une photo sur Facebook qui se passe de commentaire...

Le frigo est vide, le pain dur à s'y casser une molaire et la fille ordinaire a besoin de manger un petit truc pour éponger les excès de la veille. Une aspirine plus tard, elle enfile un vieux jogging pour faire une rapide petite course à la boulangerie. Elle reprendra visage humain plus tard après un bon bain. Et là, je dis que c'est une grosse erreur que de penser que l'on va pouvoir parcourir 200 mètres, acheter son pain et rentrer incognito. Tout peut arriver à n'importe quel moment.

La fille ordinaire pas coiffée, mal fagotée et totalement négligée se dirige donc vers sa boulangerie de quartier pour répondre à un besoin primaire ancestral: manger son croissant du dimanche matin. C'est un rituel, c'est comme ça depuis toujours et y déroger serait gâcher le dernier jour de la semaine et par conséquent toute la semaine suivante. Elle a l'eau à la bouche lorsque soudain:

Suspens...

Elle entends dans son dos une voix haut perchée:

Ben ça alors, je n'y crois pas, non mais je rêve! C'est bien toi?

Zut et re-zut, la fille ordinaire vient de tomber sur Justine, alias Juju, le pire cauchemar de sa jeunesse. Juju était la plus belle fille du lycée, la plus belle fille de la fac, la plus belle fille de la région puis la plus belle avocate de la ville...

Cette fille, elle n'a jamais réussi à l’intéresser ni à la surpasser dans quelque domaine que ce soit.

Pas moyen de fuir ni de se cacher. Elle se retourne lentement et retrouve face à une grande blonde au sourire aveuglant tellement ses dents sont blanches. Les ongles, les cheveux, la tenue hors de prix, tout est impeccable, on dirait qu'elle se rend à une conférence sur la mode un dimanche matin! Elle la regarde du haut de ses escarpins et lui assène le coup de grâce en quelques mots:

Tu n'as pas changé!

Donc je ressemble à un raton-laveur à cheveux gras avec un jogging taché et froissé depuis toujours, se dit la fille ordinaire dépitée.

Ca fait longtemps! Je suis très contente de te revoir. Allez on se fait la bise...

Berk, la fille ordinaire tend sa joue et retient son souffle pour ne pas que Juju tombe sur le sol inanimée en fleurant son haleine matinale. Par contre, Juju sent super bon le Chanel numéro quelque chose.

Il est tard, il faut que j'y aille, Mon mari m'attend avec les enfants pour un brunch. La prochaine fois, il faudra qu'on papote pour se raconter nos vie, je suis sûre que ce sera follement amusant!!

Moi aussi!! Répond la fille ordinaire qui n'et pas certaine que sa vie ordinaire passionne Juju l'avocate qui a un travail, une famille et une voiture extraordinaires. Elle la regarde trottiner sur ses escarpins et se diriger vers une voiture qui doit coûter quelques années de SMIC.

Une fois remise de ses émotions, la fille ordinaire sprinte jusqu'à la boulangerie et achète sa baquette et deux croissants pour se remettre de cette mésaventure. Elle fait le chemin inverse au pas de course, le tête baissée pour éviter d'autres rencontres désagréables mais aussi pour éviter de marcher dans une crotte de chien égarée par son propriétaire car, avec son bol aujourd'hui, il ne manquerait plus que ça...

Vous voyez que tout peut arriver. la fille ordinaire se dit que maintenant, elle ira à la boulangerie en tailleur et inondée de parfum. Elle se demande si Chanel ne fait pas des joggings pour acheter le pain en tenue décontractée mais hyper classe. Heureusement que le destin n'a pas mis le grand amour sur son chemin le jour là.

Soyons décontractées...

Suite au prochain épisode.

Elsie Parker

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elsie Parker 22/06/2016 07:49

Merci beaucoup Christiane, cela me fait très plaisir. J'espère que tu vas bien. A très bientôt pour de nouvelles aventures...
PS: Le soleil est de retour!!!

Pernet Xhristiane 21/06/2016 19:09

j adore tous les articles! félicitations à la fille ordinaire.qui a tant d'humour...j'attends la suite..Christiane