La fille ordinaire rend visite à sa mère

Publié le par Elsie Parker

La fille ordinaire rend visite à sa mère

La fille ordinaire a un papa et une maman. Ils ont décidé, un beau jour, d'un commun accord de se séparer alors qu'elle n'était encore qu'une petite fille pour son bien et surtout pur leur bien à eux. En effet entre tromperies, disputes et chamailleries en tous genres, la vie était devenue digne d'un western. C'était à celui qui dégainerait le premier la meilleure vacherie. L'amour avait fait place à une guerre sans pitié où la fille ordinaire et sa soeur comptaient les points entre ces deux adversaires têtus comme des bourriques. Nous ne détailleront pas dans cette chronique les conséquences et les séquelles psychologiques que cela eut sur le mental déjà perturbé de la fille ordinaire.

Entre les: "Ton bourguignon est dégeu, tu cuisines comme une louche aveugle, tu ne sais faire que des surgelés et encore tu arrives à louper du Picard!!" et les:" Tu pourrais éviter de rentrer avec du Shalimar sur la veste, un string dans la poche de la même veste en plus le même soir...et arrête de me dire que c'est un nouveau modèle de fronde pour tuer les mouches au bureau!!! tu crois réellement que j'ai le QI d'un bulot?"

C'est ainsi qu'un beau matin de Noel, les parents de la fille ordinaire se sont quittés bons amis entre deux vacheries.

"J'espère que la mère Noël ne te filera pas une maladie vénérienne mon chéri!"

"Il faudrait un miracle pour qu'un homme survive à ton charme culinaire ma chérie!c'est un miracle que je puisse en témoigner vivant! tu pourrait être Marie Bésnard en pire."

Pendant de longues années la fille ordinaire se demandait à qui elle ressemblait le plus en espérant surtout que la réponse était à aucun!!!

Balotée comme un colis avarié entre ses géniteurs pendant des années, elle s'est souvent demandé lequel était le plus saint d'esprit et surtout s'il n'aurait pas fallu tout simplement leur intedire de se reproduire tant le mélange des genres pouvait être éclectique et désastreux.

Aujourd'hui, elle doit retrouver sa mère dans le Cantal. Voilà plusieurs mois, voire années qu'elle ne l'a pas vue. Sa mère était partie reposer ses chakras dans le sud de la France et avait rencontré un espèce de hippie concepteur de toilettes sèches. Il parait qu'il avait fait fortune en proposant aux citadins en manque d’authenticité des WC nature, odorants, puants mais biologiques sans eau. Un trou profond, de la sciure et une pince à linge, voilà les maîtres mots d'un concept idéologique biologique, pas pratique sur la durée mais juteux pour son concepteur. Pour info, il n'a pas installé de toilette sèche dans son appartement de Neuilly mais chut!!!! Donc voici la fille ordinaire qui s’apprête à retrouver sa génitrice, l'utérus chaotique qui lui a donné la vie, dans un trou paumé du centre de la France. La rencontre ne manque pas de surprises et la fille ordinaire découvre une vieille soixante-huitarde ridée comme une prune avariée au soleil portant des dreadlocks grises et grasses. Celle-ci dévisage la fille ordinaire comme si elle venait de croiser un vilain insecte sans classe, qu'il faudrait penser à rayer du système solaire.

-"Bonjour ma chérie, tu as manqué à maman."

Ah bon se dit la fille ordinaire en regardant cet extraterrestre woodstockien.

-"Tu as pris un peu de gras? Tu as l'air en forme!!!!! Et les amours?" demande la créature.

-"Je me porte comme un charme, juste bien en chair et en forme. Les amours vont très bien car je suis un modèle sexy, à la mode qui rend le mâle de la capitale fou, fou, fou! Je suis épuisée devant un tel succès. Betty Boop à côté c'est du chiqué!!! lousse la fille ordinaire. Allez un à zéro la balle au centre. faut de la répartie avec Andrée.

-"Et ta secte, pas encore mis la clé sous la porte?" attaque la fille ordinaire.

-"Quelle secte?" glapit la mère.

-"Enfin Poupinette chérie d'amour arrête d'être fermée comme ça. c'est pas une secte, c'est un groupe de pensée universelle libre et intelligent. Rien à voir avec une vulgaire secte. Lucien en est le fondateur et il veut créer une communauté indépendante loin d'une société de consommation."

-"Rafraîchis moi la mémoire, Lucien, c'est pas le roi du WC sec, coté en bourse? c'est sûr, on est loin du CAC 40.!!!"

-Sois ouverte Poupinette, c'est le dieu du WC sec!!!Plus de famine dans le monde, plus de soif, plus de consommation exagérée d'eau..; Lucien c'est l'avenir."

-"Tu sais qu'il est possible de faire pipi dans un bosquet? ça aussi c'est nature!!! Sinon, tu vis où et comment? Je constate que tu es adepte de la douche sèche vu les cheveux!!!"

-"Choupinette, tu es fermée comme une huître!"

-Non Poupinette."

-"Heu, bref, choupipoupi...j'habite avec mes frères et soeurs dans des yourtes à deux pas d'ici. Nous vivons de la nature, cultivons le blé, ramassons les oeufs et faisons des paniers en osier. L'été nous fabriquons du fromage que nous vendons au marché...C'est la vraie vie..."

-"Rassures moi, tu ne cuisine pas et ne fabriques aucun fromage? Y'a t'il eu des décès dans cette communauté?"

-"Ne sois pas hermétique au progrès."

-"A la régression?"

-"Avec Lucien, je vis des moments célestes intenses, il est un Dieu qui nous montre le chemin de la lucidité."

-"Zut, tu as été piquée par le moustique Zika... Veux-tu aller à l’hôpital?"

-"Jamais, je serai une héroïne pour Lulu!!!"

Pendant une heure complète, la fille ordinaire eut droit à Lulu par ci, la communauté par là. c'est beau de vivre dans la nature, dans les champs et de s'aimer en écoutant de la guitare. Enfin surtout en été parce-que en hiver, la yourte, c'est moins sympa. Donc en hiver Lulu et sa tendre moitié vont s'entérer dans son petit duplex de Neuilly financé par WC sec society. Et les autres? Ben ,ils restent dans les yourtes du Cantal à écouter de la guitare en fabriquant du fromage de chèvre, en faisant pipi dans les fourrés et en jouant au scrabble... La fille ordinaire y pense comme destination de vacances pour l'été prochain s'il y a une grève des avions pour les Baléares!!!!!

-"Bisous maman, à la prochaine... "glisse la fille ordinaire avant de filer vers la civilisation, un fromage de chèvre jaunâtre et poilu sur le siège passager.

-"Bisous Choupinette, Prends soin de tes chakras!!!!"

Maintenant, il va falloir rendre visite à son père dans son harem du sud de la France...Dur dur la vie d'enfant de divorcé névrotique... La fille ordinaire s'est acheté un éclair au café sur la route et croque dedans à pleines dents. Vive le sucre et la famille!!!!!

Suite au prochain épisode.

Elsie Prker

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article