La fille ordinaire au gîte (première partie)

Publié le par Elsie Parker

La fille ordinaire au gîte (première partie)

Revoilà la fille ordinaire qui se prépare à vivre de nouvelles aventures. Elle a promis à sa sœur qu'elle se rendrait à l'inauguration de son gîte prototype écolo-bio au fin fond de la campagne auvergnate. Elle était persuadée que le projet initial ne verrait jamais le jour et que sa sœur chérie allait revenir à la raison et ouvrir un petit gite campagnard bien douillet. Et bien non! Pas question d'être classique, il faut être novatrice. Héloïse était restée vague en parlant du projet avec le fille ordinaire. Elle disait vouloir lui faire la surprise.

-Tu verras c'est top, grandiose, novateur etc... il faut toujours se méfier des superlatifs dans ce type de situation. La fille ordinaire savait seulement que son beau-père, gourou des toilettes sèches, avait participé au projet. Cela aurait dû lui mettre la puce à l'oreille.

Elle débarque donc le jour J sur le quai d'une petite gare de campagne, pas encore désaffectée, avec une dizaine de convives, triés sur le volet, pour vivre une nouvelle expérience: le gîte du futur. La fille ordinaire espère que la piscine sera chauffée car il fait un peu frais. Elle se dit qu'il faut être très dépressif pour venir passer ses vacances dans un endroit aussi paumé. La première vraie mini ville se trouve à 50 km!!! Il n'y a rien, strictement rien à visiter à part une porcherie dont les effluves viennent lui grattouiller les narines. La désertification des campagnes prend ici tout son sens. Soudain, comme dans "la petite maison dans la prairie", surgit un chariot tiré par deux énormes chevaux de trait. Un type en costume d'époque, mais laquelle, leur fait signe de grimper dans sa "deux chevaux". La fille ordinaire suit le groupe et s'installe confortablement sur le banc de bois, la valise sur les genoux. Elle est prise en sandwich entre un jeune fumeur de joints baba-cool aux dreads ondulées et une ancienne institutrice à la retraite qui n’arrête pas de dire qu'elle est super excitée de participer à l'ouverture de ce charmant gite qui sauvera la planète, les bébés phoques et les abeilles. La fille ordinaire espère à son tour que le charmant gite sauvera la planète des institutrices retraitées hystériques qui gloussent dans un chariot en bois. En face d'elle, une jeune femme très enceinte se tient le ventre pendant que son compagnon lui masse les orteils.

- C'est de la réflexologie plantaire pour calmer le bébé.

- Ah oui? Quand est prévue la naissance? demande la fille ordinaire en espérant que ce n'est pas ici et maintenant.

- Dans dix jours... il est déjà conscient de ce qui l'entoure, il comprend tout ce que nous disons et va intellectualiser ce magnifique weekend. Son subconscient se souviendra toujours de ce merveilleux moment passé en famille.

Héloïse aurait-elle recruté les participants dans une clinique psychiatrique?

Et le chariot se met en branle pour une heure de route, sur des chemins de terre boueux!!!

Aille, ouille, zut et re-zut, que j'ai mal aux fesses... la fille ordinaire serre les dents pendant que les autres regardent la nature avec des yeux d'enfants qui découvrent les fleurs, les moustiques, les allergènes et les carrioles à cheval. Elle verse une larme en pensant à sa petite voiture avec ses amortisseurs et à l'asphalte si lisse de la ville. Elle commence à maudire sa sœur qui avait occultés certains détails.

Bonne nouvelle le bébé n'est pas né pendant le trajet. il semble solidement accroché et insensible aux secousses. Ou alors en bon futur citadin, il se dit qu'il ne veut pas voir ça mais va se venger au retour.

Héloïse les attend devant un immense corps de ferme. Enfin arrivée, la fille ordinaire se jette hors de l’hippomobile pour sauter au cou de sa sœur. Elle hésite entre un bisou ou un étranglement en bonne et due forme.

- Sportive l'arrivée, j'irais bien me rafraîchir dans ma petite chambre douillette, sœurette.

- Patience sœurette... je vais vous présenter le concept.

- J'ai une méga envie de faire pipi...

- Retiens toi 5 minutes... Bonjour à tous, bienvenue dans le gîte" la petite ferme dans la prairie". Venez boire un verre de jus de pomme biologique. Elle les entraîne à l'intérieur. La cuisine et la salle à manger forment une vaste pièce à vivre confortable. Un feu de cheminée, des bougies sont disposées un peu partout. Des verres de jus de pomme et des cakes faits maisons attendent les voyageurs. La fille ordinaire trouve tout ceci très kitsch et très mignon. Il y a une sorte d'ambiance spa des bois. Elle enfourne rapidement une part de cake. Peut-être y a t'il un hammam caché dans la grange. Ce serait une super surprise. Elle se voit déjà sirotant une limonade à la piscine et espère que le discours ne sera pas trop long ni trop chiant.

- Vous êtes les premiers à découvrir ce tout nouveau concept breveté que m'envie le groupe Accor. Le gite est complet pour les deux prochaines années. Applaudissements. Merci pour votre soutien, je voulais faire partager cela aux personnes qui me sont proches. C'est archi simple, des séjours d'une semaine pour se retrouver et communier avec cette nature qui nous nourrit. Vous allez adorer les dortoirs. Ils se trouvent dans l'écurie car ainsi pas besoin de chauffage, Les animaux vous réchaufferont et rendront votre sommeil paisible. Si vous avez des insomnies vous pourrez compter les moutons pour de vrai. Rires... Merci, ici pas d'eau courante ni d'électricité, enfin sauf pour les urgences, nous avons un téléphone satellite et une prise de courant dans mon bureau. Il vous faudra faire vos petits besoins dans la nature ou dans les toilettes sèches écologique installées par mon beau-père au fond du jardin. Elles permettent de fabriquer un super compost. Applaudissements. Merci pour votre enthousiasme, il vous faudra puiser l'eau du puits, elle est potable et sans nitrates. Vous pourrez la faire chauffer et comble du luxe, prendre des bains dans les baquets prévus à cet effet dans la grange numéro 3. Nouveau tonnerre d'applaudissements. Quel engouement, Ici pas de frigo ni de congélateur, nous cuisinons ensemble les produits que la terre nous donne. J'ai organisé un planning pour chacun avec les différentes tâches: jardinage, traite, fabrication du fromage, ramassage des œufs, cuisine. Petite précision, nous ne mangeons pas d'animaux. Nous allons former une vraie famille proche de la nature comme les pionniers américains.

- Encore mieux que dans mes rêves... hurle l'institutrice retraitée en plein trip écolo.

"Pire que le pire de mes cauchemars... pense la fille ordinaire en s’empiffrant de cake et en descendant des litres de jus de pomme bio.

- Fais gaffe! lui glisse Héloïse à l'oreille, le jus de pomme c'est laxatif !!!

- Y'a t'il au moins une piscine? demande t'elle timidement devant une assistance médusée.

- Non mais on a une chouette mare presque pas boueuse où tu pourras te rafraîchir... Allez tous au jardin pour la cueillette...

- Hourra hourra!!! vive la petite ferme dans la prairie!!!" hurle le groupe écolo baba-cool convaincu.

- Mais quelle galère... se dit la fille ordinaire. Héloïse tu vas me payer ce "Bad-Trip campagnard"!!!

Suite au prochain épisode ( la fille ordinaire au gîte 2 ).

Elsie Parker

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernieshoot 07/07/2016 19:24

la fille ordinaire se perd elle dans la campagne ...

Elsie Parker 09/07/2016 18:02

Il semblerait que la fille ordinaire soit, contrairement à moi, plutôt citadine...J'espère qu'elle survivra à ce sevrage!!!

Niala 05/07/2016 08:29

Mais où la fille ordinaire va-t'elle chercher tout ça? Est-elle une adepte des gîtes ruraux paumés dans la cambrousse plutôt que des hôtels grand luxe au soleil? Vivement le prochain épisode qui nous éclairera peut-être...