La fille ordinaire au gîte (seconde et dernière partie)

Publié le par Elsie Parker

La fille ordinaire au gîte (seconde et dernière partie)

- "Géant vert" fait aussi de bons légumes vous savez, il suffit d’ôter l'opercule et hop dans l'assiette et hop au micro-onde...C'est plus rapide! Vous en trouvez? C'est vachement vert quand même les haricots! On les voit à peine!

La fille ordinaire fait les 100 pas dans le potager collectif, elle transpire à grosses gouttes, son maquillage n'est pas waterproof et les dégoulinures lui font un regard de panda affamé et dépressif. Le vernis rose bonbon de ses ongles commence à s'écailler et elle a déjà cassé deux faux ongles. Encore 8 ouf!!! Elle gratte la terre pour arracher le liseron qui ne veut pas se laisser faire et glisse de temps en temps un petit haricot dans son panier. Héloïse la regarde de loin en se bidonnant comme jamais. La fille ordinaire n'a jamais été très nature ou légumes. Elle ne connait que les épinards surgelés et la salade en sachet...

De temps en temps elle s'éclipse en courant à cause de l'effet dépuratif du jus de pomme biologique...Au moins elle profite pleinement de son après-midi et s'active plus que pendant une journée shopping.

Vers 18 heures, morte de fatigue, elle rejoint le groupe pour la préparation du repas: il faut écosser des kilos de petits pois et équeuter des haricots verts par milliers.

- Je mangerais bien une entrecôte... soupire t'elle.

- On est végétariens lui glisse la femme enceinte avec compassion.

- Un poulet rôti alors! Y en a plein qui courent partout! un de moins ça ne se verra pas...

Elle rêve d'un petit poulet bien grillé et de frites bien croustillantes...une pizza bien dégoulinante de mozzarelle, une raclette...son ventre gronde comme le tonnerre. Ah c'est peut-être le jus de pomme!

Soudain, une voiture arrive. La civilisation? Non le vétérinaire qui vient pour un poulinage. La fille ordinaire se glisserait bien dans le coffre pour fuir. En plus, il est plutôt mignon ce vétérinaire rural...Et puis soudain la vision gluante et sanguinolente d'un truc visqueux qui sort du popotin de la jument et plus personne...

Elle s'est réveillée bien plus tard dans son lit, dans la bergerie, avec une sensation de fraîcheur sur le visage. Un masque rafraîchissant? Un gommage? Euh! Non en fait un petit agneau qui adore le gout du fond de teint de la fille ordinaire et qui le lèche avec adoration. Héloïse la regarde avec inquiétude.

- Tu vas mieux? Tu nous a fais peur...Tu es définitivement allergique à la campagne! On a dû te réanimer avec de l'urine de taureau!

- Berk!!! Oui je crois, trop d'émotions pour moi! Tu te souviens quand on était petites, moi j'adorais les bijoux, le maquillage et toi les tentes de randonnées, les sacs à dos...

- Oh oui je me rappelle de ma première tente Quechua 2 secondes, j'ai dormi dans le jardin pendant une semaine!

- Et moi, mon premier vernis à ongles à paillettes, je ne voulais plus l'enlever! T’inquiètes, je suis 0% écolo gîte nature mais tellement contente que tu sois heureuse et de partager ça avec toi.

- Moi aussi Poupinette!

- Ah non pas ce surnom débile!!! rigole la fille ordinaire. (ref à la fille ordinaire rend visite à sa mère).

- Tu restes?

- Où veux-tu que j'aille? Y'a rien à des kilomètres! Je peux me ruraliser...

- J'en doute!

- Tu as raison, en rentrant, je vais passer deux jours dans un Spa avec manucure, soin du visage, massage, sauna, hammam et bain de boue... Comme ça je penserai à toi...Comment va le poulain cracra?

- Très bien, je l'ai appelé Jade.

- Comme moi?

- Ben oui, il est maladroit comme toi, sa robe est de la même couleur que tes cheveux et comme ça je penserai à toi tous les jours!

- Si c'est comme ça, je rebaptise Bubulle 10 "Héloïse" parce qu'il est cool comme toi...(réf à la fille ordinaire découvre le merveilleux monde des enfants).

- Quoi tu es déjà au numéro 10!!!

-Oh tu sais les poissons rouges, 2 secondes de mémoire et une vie encore plus courte!!!

-Tu veux un bol de soupe de petits pois avec du tofu?

- Miam!!!

Finalement la fille ordinaire a survécu sans électricité, sans eau chaude et sans entrecôte!!! Mais c'était très difficile comme sevrage. Avant de partir, elle ouvrait encore tous les placards de la cuisine.

-Tu cherches quoi? demande Héloïse.

- Ben, le lave-vaisselle!! Tu l'as caché?

- Soupir...

Les autres sont allés se baigner dans la mare aux canards et la jeune femme enceinte est revenue se plaignant de crampes d'estomac.

-Ça, c'est le jus de pommes! dit la fille ordinaire.

- Je sens la tête!!!

- Quelle tête?

- Celle du bébé!!! hurle t'elle.

Et c'est ainsi que le vétérinaire trop mignon est revenu pour accoucher le petit qui n'a pas pu attendre de rentrer en ville. Vengeance quand tu nous tiens! La fille ordinaire a failli tourner de l’œil une seconde fois à la vue d'un truc gluant, sanguinolent...

- Ça va me faire pub d'enfer!!! Glisse Héloïse à l'oreille de la fille ordinaire. Naître à la campagne comme au 19ème... C'est génial, demain je suis dans la feuille de chou locale!

- Tu ne vas pas ouvrir une maternité ruralo-écolo-bio sans péridurale?

- Je pense qu'il y a un marché!

- Sans moi dans le rôle de la sage-femme!!! Dis au fait, je n'ai pas trouvé ton sèche-cheveux...

- Soupir...

- Quoi? Qu'est-ce que j'ai dis encore?

- Y'a pas d'électricité!!! hurle le groupe.

- Ah oui zut!! C'était pour vous faire marcher...

Suite au prochain épisode.

Aucun animal n'a été maltraité ou dépecé pendant cette chronique. le bébé va bien...

Elsie Parker

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fragon 22/07/2016 08:56

Je lis à l'envers :) c'est toujours aussi sympa.

Elsie Parker 22/07/2016 18:10

Merci, je vous conseille le speed dating, je l'aime bien...
Bon week-end et merci pour votre avis.

Elsie Parker 11/07/2016 17:16

de nada...

Niala 11/07/2016 11:05

Quel humour, Elsie !
J'ai bien ri...
Merci